Les familles envoyées en mission par le pape François

« Chères familles,

Je vous invite à poursuivre votre chemin
à l’écoute du Père qui vous appelle :
Soyez des missionnaires sur les chemins du monde !
Ne marchez pas seul !
Vous, jeunes familles, laissez-vous guider par ceux qui connaissent le chemin,
vous qui marchez devant, soyez des compagnons de route pour les autres.
Vous qui êtes perdus à cause des difficultés,
ne vous laissez pas abattre par la tristesse,
faites confiance à l’amour que Dieu a placé en vous,
Implorez l’Esprit chaque jour pour le raviver.

Annoncez avec joie la beauté d’être une famille !
Annoncez aux enfants et aux jeunes la grâce du mariage
chrétien. Donnez de l’espérance à ceux qui n’en ont pas.
Agissez comme si tout dépendait de vous,
sachant que tout doit être confié à Dieu.
Soyez ceux qui « cousent » le tissu de la société et d’une Église
Synodale qui crée des relations en multipliant l’amour et la vie.
Soyez un signe du Christ vivant,
n’ayez pas peur de ce que le Seigneur vous demande,
ni d’être généreux avec Lui.
Ouvrez-vous au Christ, écoutez-le dans le silence de la prière.
Accompagnez les plus fragiles
Occupez-vous de ceux qui sont seuls, réfugiés, abandonnés.

Soyez la semence d’un monde plus fraternel !
Soyez des familles au grand cœur !
Soyez le visage accueillant de l’Église !
Et s’il vous plaît, priez, priez toujours !

Que Marie, notre Mère, vous vienne en secours quand il n’y aura plus de vin,
qu’elle vous accompagne dans le temps du silence et de l’épreuve,
qu’elle vous aide à marcher ensemble avec son Fils ressuscité ».

Décryptage du logo du Synode 2021-2023

Ce logo va au fil des publications nous devenir de plus en plus familier. Il a été imaginé pour accompagner tous les documents qui seront publiés dans le cadre de ce synode sur la synodalité. Il est signé Isabelle de Senihes, une jeune Française qui exerce comme graphiste et comme chargée de communication. Un logo très coloré qui en un seul regard nous permet d’en apprendre plus sur cette démarche proposée par l’Eglise. Explications.
Isabelle de Senihes livre, à travers les différents éléments de ce logo, présente ce qu’est un synode. Une belle prouesse.
Un grand arbre majestueux, plein de sagesse et de lumière, rejoint le ciel. Signe de vitalité profonde et d’espérance, il exprime la croix du Christ. Il porte l’Eucharistie, qui brille comme le soleil. Ses branches horizontales ouvertes comme des mains ou des ailes suggèrent, en même temps, l’Esprit Saint.
Le peuple de Dieu n’est pas statique : il est en mouvement, en référence directe avec l’étymologie du mot ‘synode’, qui signifie  »cheminer ensemble ». Les personnes sont unies dans la même dynamique commune que cet Arbre de Vie respire en eux, et duquel part leur chemin.
Ses 15 formes résument toute notre humanité dans la diversité de ses situations de vie, de générations et d’origines. Cet aspect est renforcé par la multiplicité des couleurs brillantes qui sont elles-mêmes signes de joie. Il n’y a pas de hiérarchie entre ces personnes qui sont toutes sur le même plan : jeunes, vieux, hommes, femmes, adolescents, enfants, laïcs, religieux, parents, couples, célibataires ; l’évêque et la religieuse ne sont pas devant elles, mais parmi elles. Très naturellement, les enfants et puis les adolescents leur ouvrent le chemin, en référence à ces paroles de Jésus dans l’évangile :  »Je te rends grâce, Père, Seigneur du ciel et de la terre, parce que tu as caché ces choses aux sages et aux savants et tu les as révélées aux tout-petits » (Mt 11,25).
La ligne de base horizontale :  »Pour une Eglise synodale : communion, participation et mission », court de gauche à droite dans la direction de cette marche, la soulignant et la renforçant, pour finir avec le titre  »Synode 2021-2023 » : le point le plus haut qui résume le tout.

 

Le service Tel-Ecoute-Prière

Quand on est confiné chez soi par les difficultés à se déplacer, la maladie, la solitude ou… la pandémie de coronavirus, le risque est grand de broyer du noir ou de ressasser tout ce qui ne va pas ou plus. Mais le téléphone peut nous aider. Le service Tel-Ecoute-Prière (TEP) existe depuis vingt-six ans. C’est comme Télé-Accueil sauf qu’il offre une dimension spirituelle: par la prière, écoutant et écouté confient au Seigneur les fardeaux, soucis, inquiétudes qui viennent d’être déposés. Ce service peut aussi orienter l’appelant vers un spécialiste plus approprié aux raisons de son appel.

lire la suite sur Cathobel.be