Mardi 12 janvier 2021

Les fidèles de la synagogue de Capharnaüm étaient dans l’admiration devant l’expression de l’autorité de Jésus. Ils l’ont entendu enseigner avec autorité. Ils ont vu comment il a expulsé un esprit impur par la puissance de sa parole.

Père, par ton Verbe fait chair, tu as créé le monde et c’est par lui que tu le sauves, aide-nous à l’accueillir comme la seule Parole qui nous donne la vie et qui nous guérit de tout mal (Mc 1, 21-28).

Lundi 11 janvier 2021

Au même moment où il commence sa mission publique, Jésus appelle ses premiers disciples à le suivre. Ils vont quitter leurs familles et leur métier pour être totalement disponibles. Ils utiliseront leurs compétences pour l’annonce et la cause du Règne de Dieu.

Seigneur, donne-nous le courage de répondre, sans hésiter, à l’appel de ton Fils afin que nous puissions annoncer à sa suite la Bonne Nouvelle du salut (Mc 1, 14-22).

Samedi 9 janvier 2020

Comme Jésus commençait sa vie publique et se manifestait progressivement au monde, Jean-Baptiste s’est exprimé avec une grande sagesse et une profonde humilité en disant: «Telle est ma joie : elle est parfaite. Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue. »

Seigneur, que cet exemple de Jean-Baptiste inspire tous les chrétiens. Que leurs actions ne soient pas un obstacle à l’annonce de la Bonne Nouvelle. Que la préoccupation principale de leurs témoignages soit de révéler la grandeur du Christ aux hommes (Jn 3, 22-30).

Jeudi 7 janvier 2021

Dans la synagogue de Nazareth, Jésus avait dit: « cette parole de l’Ecriture que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit ». Car, c’est en lui et par lui que s’accomplissent toutes les promesses annoncées par Dieu dans l’Ancien Testament.

Seigneur, aide-nous à croire et à espérer que le salut apporté par Jésus Christ nous concerne, aujourd’hui et chaque jour, dans toutes les dimensions de nos vies (Lc 4, 14-22a).

Mercredi 6 janvier 2021

Après avoir multiplié les pains et les poissons pour cinq milles hommes, Jésus se retire seul dans le désert pour prier.

Seigneur Jésus, apprend-nous à prier comme toi. Que nous puissions commencer toutes nos actions en nous référant au Père et finir tout ce que nous avons entrepris en lui rendant grâce pour ses bienfaits (Mc 6, 45-52).

 

Mardi 5 janvier 2021

Comme un bon berger, Jésus manifeste sa compassion envers une foule de cinq milles personnes. Il les instruit longuement et avec cinq pains et deux poissons, il leur donne une nourriture qui les rassasie. Jésus prend ainsi soin de tout l’homme: il lui procure le bien spirituel et répond à ses besoins matériels. 

Seigneur, aide-nous à avoir la même compassion envers nos frères et sœurs défavorisés. Apprends-nous à partager nos biens et à éviter le gaspillage des ressources naturelles que tu nous as confiées (Mc 6, 34-44).

Lundi 4 janvier 2021

C’est à Capharnaüm que Jésus avait commencé sa mission publique. Il y proclamait la conversion et la proximité du Royaume des cieux. Et, de là, il parcourait toute la région de Galilée en enseignant dans les synagogues et en guérissant toutes sortes de malades.

Seigneur, aide-nous à nous détourner du mal et à accueillir ton Règne d’amour que ton Fils Jésus est venu inaugurer dans notre monde (Mt 4, 12-17.23-25).

Dimanche 3 janvier 2021 – fête de l’Epiphanie B

Tous les hommes sont associés au même héritage

Eph 3, 2-3.5-6   –   Mt 2, 1-12

En Jésus Christ, Dieu fait homme, tous les hommes, au-delà de leurs différences, sont enfants de Dieu et « sont associés au même héritage, au même corps et au partage de la même promesse » (Eph 3, 6).

*

En célébrant la fête de Noël, nous confessions qu’en l’Enfant Jésus, c’est Dieu lui-même qui se fait homme. C’est cela que nous affirmons avec le credo de Nicée-Constantinople en disant:« pour nous les hommes et pour notre salut, il a pris chair de la Vierge Marie et s’est fait homme ».  Aujourd’hui, en célébrant la fête de l’Epiphanie, nous nous réjouissons parce que l’incarnation du Fils de Dieu dépasse les limites des frontières d’Israël et de la religion juive. Nous sommes heureux avec les mages parce qu’en l’Enfant de la crèche, c’est de Dieu lui-même qui rejoint chaque homme et tous les hommes dans leur humanité. Il devient l’un de nous. Il est le «Dieu-avec-nous» (Mt 1, 23) et il habite parmi nous (Jn 1, 14). Il est semblable à nous en toutes choses, à l’exception du péché (He 4, 15).

Continuer la lecture

Samedi 2 janvier 2021

Avec beaucoup d’humilité, Jean-Baptiste affirme qu’il n’est ni Elie, ni le Prophète, ni le Christ. Il est celui qui prépare le peuple de Dieu à l’arrivée imminente du Messie annoncé. Il le fait en appelant à la conversion et en baptisant en vue de purifier ses contemporains de leurs péchés.

Seigneur, donne-nous le courage et l’humilité d’assumer notre mission de disciples en conduisant nos frères et sœurs vers le Christ, notre unique Sauveur (Jn 1, 19-28).