Homélie de la célébration œcuménique

Réconciliés en Jésus Christ pour construire une société juste et fraternelle

Chers frères et sœurs, nous sommes tous conscients que nous vivons dans une société qui est loin d’être parfaite. Notre monde est plein d’inégalités de toutes sortes et des divisions entres les hommes et des discriminations au sein des communautés sur de la base des différences raciales, ethniques, économiques, idéologiques et confessionnelles. Ce qui donne le spectacle désolant d’un monde divisé et parsemé d’inimitiés.

Pourtant, en nous mettant ensemble ce soir pour prier, nous voulons réaffirmer que nous croyons fermement que Jésus Christ est venu réconcilier les hommes avec Dieu et les hommes entre eux (Ephésiens 2, 13-22). Il a fait des tous les hommes des fils et de filles de Dieu. Et il a fait des ennemis d’hier les membres d’une seule et même famille. Et son souhait le plus profond, c’est que nous gardions la beauté de cette humanité qu’il a unifiée. C’est pourquoi, notre Seigneur Jésus Christ nous invite aujourd’hui à assumer correctement notre responsabilité personnelle en venant en aide aux défavorisés (Mt 25, 31-46) et à nous impliquer fermement et collectivement dans la construction d’une société plus juste (Esaie 1, 17).

Ce sont les textes que nous venons de lire et le thème général de cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens qui vont guider notre méditation.

Réconciliés en Jésus Christ, nous formons une seule famille (Éphésiens 2, 13-22)

Réconciliés en Jésus Christ, nous formons une seule famille. Ce point de foi tiré de l’épître aux Éphésiens (2, 13-22) résume la portée de l’œuvre de Jésus Christ. En effet, par sa vie, sa mort et sa résurrection, Jésus Christ a réconcilié les hommes avec Dieu et les hommes entre eux.

Car, avant l’arrivée de Jésus Christ, les hommes étaient séparés de Dieu à cause de leurs péchés. Ils étaient également séparés les uns des autres, en raison des divisions entre les différentes nations et religions. Jésus est venu briser ces barrières et réconcilier les hommes avec Dieu. Il a accompli cela en prenant sur lui les péchés de l’humanité, en mourant sur la croix et en ressuscitant d’entre les morts.

Jésus a également réconcilié les hommes entre eux. Il a aboli la division entre les Juifs et les païens en leur montrant qu’ils sont tous égaux et filles et fils d’un même Dieu et Père. Jésus nous a appris ainsi que tous les hommes sont des pécheurs et ont besoin tous de son salut. Il nous montre qu’il est venu rassembler les différentes nations de la terre en un seul peuple des frères.

En réconciliant les hommes avec Dieu et entre eux, Jésus a instauré une humanité nouvelle sur la terre. Il nous a aussi confié cette humanité nouvelle comme un projet à réaliser au cœur du monde. Nous sommes appelés à vivre en tant que membres de cette grande famille, en évitant les divisions et la haine. Nous sommes appelés à aimer Dieu et à aimer notre prochain, quelle que soit sa race, sa nationalité ou sa religion.

Nous sommes responsables de nous-mêmes et de nos frères et sœurs (Matthieu 25, 31-46)

C’est pour participer à ce projet d’une fraternité aux dimensions du monde que le Seigneur Jésus Christ nous invite d’engager notre responsabilité. Dans le texte sur le Jugement dernier (Matthieu 25, 31-46), il nous recommande d’assumer notre responsabilité individuelle envers les autres hommes et plus particulièrement envers ceux qui traversent des moments de souffrance. Continuer la lecture

4e dimanche dans l’année A – 29 janvier 2023

L’humilité, chemin vers la joie parfaite

Une expérience sincère de la pauvreté matérielle peut nous faire prendre conscience de nos manques, de notre finitude et du fait que notre survie et notre épanouissement dépendent des autres et plus particulièrement de Dieu. Ce qui peut nous conduire à la pauvreté de cœur ou pauvreté spirituelle comme une nouvelle manière d’être, de penser et de vivre. Cette vertu de l’humilité est la condition qui peut nous aider à mettre en pratique les autres vertus et d’avoir accès à la joie que Dieu seul peut donner. C’est dans ce sens que j’aimerais méditer avec vous la première béatitude : « Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des cieux est à eux. » (Mt 5, 3).

La pauvreté matérielle

L’expérience sincère de la pauvreté matérielle peut être difficile à vivre, mais elle peut également être riche d’enseignements. En effet, cette expérience nous permet de prendre conscience de nos manques, de notre finitude et de notre dépendance envers les autres et plus particulièrement envers Dieu. Continuer la lecture

3e dimanche dans l’année A – 22 janvier 2023

Invitation à devenir des témoins de la Bonne Nouvelle du salut

Le Christ nous invite à partager la Bonne Nouvelle de son salut avec le monde entier, comme il l’a fait autrefois avec ses premiers disciples. Son amour et sa joie sont contagieux et nous avons la possibilité de les partager avec tous ceux qui nous entourent. Pour pouvoir le faire de manière crédible, nous devons avoir une foi authentique et imiter le Christ en étant remplis d’amour et de compassion envers les autres. Nous devons également nous munir de courage pour partager sa Bonne Nouvelle à tous.

Être des personnes d’une foi authentique

Comme Jésus avait appelé ses disciples, il vient également à notre rencontre aujourd’hui pour nous engager à collaborer à sa mission. Pour cela, nous devons accepter sa demande et accueillir en nous le message de la Bonne Nouvelle qu’il est venu apporter au monde. Cela signifie que nous devons répondre sincèrement à son invitation à nous convertir, à nous détourner du péché et de la division, pour accueillir les valeurs du Règne de Dieu et les mettre en pratique. Continuer la lecture

2e dimanche dans l’année A – 15 janvier 2023

Jésus Christ, « l’Agneau de Dieu »

Le titre « Agneau de Dieu » attribué à Jésus Christ est repris cinq fois dans la célébration eucharistique dominicale. Une fois dans le chant du Gloria et quatre fois dans le rite de la communion dont trois fois lors du chant de l’Agneau de Dieu et une fois lorsque le prêtre présente l’hostie et invite les fidèles à la Communion. Ce qui fait de ce titre l’un des ceux qui sont les plus répétés durant la messe. En entendant ce dimanche Jean-Baptiste désigner ainsi Jésus, nous pouvons nous demander ce que cela signifie et quel est le sens de ce titre pour nous chrétiens ?

« Voici l’Agneau de Dieu »

« Voici l’Agneau de Dieu qui enlève les péchés du monde » (Jn 1, 29). C’est ainsi que Jean-Baptiste présente Jésus à ceux qui étaient avec lui au bord du Jourdain. Par ce titre, Jean-Baptiste désigne Jésus comme le Messie attendu et comme celui qui, par son sacrifice est le Sauveur qui est venu pour pardonner les péchés des hommes. Continuer la lecture

Homélie de l’épiphanie : Chercher Dieu pour l’adorer et lui offrir ce que nous avons de meilleur 

Dans l’ambiance de la fête de Noël nous nous rappelons comment des Mages venus d’Orient sont arrivés à Bethlehem pour offrir à l’Enfant Jésus des présents. Ces sages étrangers avaient suivi une étoile qui leur indiquait qu’un enfant destiné à devenir « roi des Juifs » venait de naître. Alors, ils se sont mis à sa recherche avec l’intention de l’adorer et de lui offrir ce qu’ils avaient de meilleur.  

Cette histoire peut nous inspirer sur beaucoup de choses et plus spécialement sur la manière dont nous devrions, à notre tour, chercher Dieu, l’adorer et lui offrir ce que nous avons de meilleur. Mais comment pouvons-nous le faire concrètement ? 

Chercher Dieu  Continuer la lecture

Bonne année 2023

Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix ! (Livre des Nombres 6, 22-27 – 1er lecture du 1er janvier)

Marie, Mère de Dieu – dimanche 1er janvier 2023

La Vierge Marie, Mère de Dieu et Reine de la paix pour 2023

Depuis toujours, les chrétiens vénèrent la Vierge Marie comme Mère de Dieu et Reine de la paix. Et partout dans le monde, des millions de personnes demandent l’intercession de Marie pour obtenir de Dieu la paix et le réconfort dans leurs vies. Alors que nous entrons dans cette nouvelle année 2023, nous nous rendons compte que notre monde a un grand besoin de la paix et de l’harmonie. La paix et la sécurité sont des grands défis auxquels nous devons faire face aujourd’hui. Et, c’est pourquoi, je vous invite, en ce premier jour de l’an, à nous tourner vers Marie, Mère de Dieu et notre Mère, pour demander à Dieu la paix.

Marie, Mère de Dieu et Reine de la paix

La Vierge Marie a été choisie par Dieu pour être la mère de Jésus. Et elle a accepté joyeusement cette mission de vie. En tant que Mère de Dieu, elle est le témoin de l’amour infini de Dieu pour l’humanité. Pour nous chrétiens, elle est le modèle par excellence de la foi, de l’humilité et de la dévotion.

La Vierge Marie est Mère de Dieu car elle a donné naissance à Jésus, qui est le Fils de Dieu. Et pour que son Fils unique devienne homme parmi les hommes, Dieu a voulu que Marie soit conçue sans péché afin qu’elle soit la mère pure, sainte et digne pour le Sauveur du monde. En tant que Mère de Dieu, nous l’honorons comme cette figure maternelle de protection et de de bienveillance.

La Vierge Marie est Reine de la paix parce qu’elle est la Mère du Prince de la Paix. C’est son Fils Jésus qui est venu réconcilier les hommes avec Dieu et les hommes entre eux. Et de nombreuses générations de chrétiens ont recouru à elle au moment des guerres et des conflits. Aujourd’hui encore, bon nombre des personnes la prient pour la paix dans les familles et dans le monde. Continuer la lecture

Bulletin d’information n°4 : Adorer Dieu en esprit et en vérité

Pour télécharger notre bulletin de janvier, cliquez ici

La visite des Mages à l’Enfant-Jésus nous indique que nous sommes invités à adorer Dieu en esprit et en vérité. Cela signifie que nous ne devons pas seulement être fidèles à Dieu, mais aussi l’honorer avec nos corps, nos cœurs et nos âmes. Nous devons nous efforcer de vivre une vie qui lui soit agréable et de le servir de toutes nos forces.

Pour adorer Dieu en esprit et en vérité, nous devons être honnêtes et sincères dans notre dévotion et dans la juste compréhension de la révélation qu’il a faite au monde. Nous devons être disposés à nous soumettre à sa volonté, même lorsque cela est difficile ou inconfortable. Nous devons être disposés à dire la vérité et à vivre selon ses commandements. Nous devons également nous efforcer de garder nos cœurs ouverts et d’être réceptifs à son amour et à sa grâce. Continuer la lecture

Homélie de Noël : Accueillir l’Enfant Jésus et lui donner une place dans notre cœur et dans notre vie

Noël est l’un des moments les plus merveilleux et les plus sacrés de l’année. Il est le temps où nous célébrons la naissance de Jésus, le Fils de Dieu qui s’est incarné et qui est venu sur terre et pour sauver le monde. Nous faisons donc l’expérience d’une véritable rencontre avec notre Seigneur et Sauveur. C’est le moment de retenir qu’accueillir l’Enfant Jésus et lui donner une place dans notre cœur et notre vie est une étape essentielle dans notre cheminement spirituel.

  1. Dieu vient à notre rencontre

L’arrivée de l’Enfant Jésus est le rappel de l’amour infini et inconditionnel de Dieu pour ses enfants. La naissance de Jésus nous rappelle que Dieu a choisi de s’incarner afin de nous apporter son salut. La venue de l’Enfant Jésus représente la façon dont Dieu vient à notre rencontre : il réduit la distance immense qui les séparait des hommes. Il vient parmi nous pour être l’un de nous. il vient nous offrir gracieusement sa paix et son amour, indépendamment de qui nous sommes et de ce que nous avons fait.

En s’incarnant, Dieu nous offre sa miséricorde et sa grande compassion. Lorsque nous croyons en Lui et que nous acceptons sa venue parmi nous et son sacrifice sur la croix, Dieu nous donne son pardon et nous installe dans une nouvelle relation personnelle avec Lui. C’est ainsi que, le Fils de Dieu venu dans notre monde, nous montre le visage aimant du Père, nous révèle sa présence et sa bonté infinie.

Par la naissance de l’Enfant Jésus, Dieu lui-même vient à notre rencontre. Tout ce que nous devons faire est de nous ouvrir à sa présence bienfaisante et d’accueillir ses bénédictions dans notre vie. Quand nous faisons cela, nous commençons à mieux percevoir l’amour et la joie qu’il nous apporte et nous sentirons chaque jour plus proches de lui. De cette façon, cette relation nous permettra de vivre de manière authentique et de découvrir la signification et le but de notre existence.

Par la naissance du Sauveur, Dieu nous invite à marcher avec Lui et à vivre notre vie sous la lumière de sa présence. Alors, encourageons-nous mutuellement à chercher constamment son visage et à vivre selon son dessein bienveillant.

  1. Accueillir l’Enfant Jésus

La naissance du Fils de Dieu constitue l’un des événements les plus importants de notre foi chrétienne que célébrons chaque année à Noël. En ce jour sacré, que nos préoccupations ne s’arrêtent pas uniquement à nous rencontrer en famille ou entre amis pour manger et échanger des cadeaux. Nous devrions penser davantage à accueillir l’Enfant Jésus dans notre cœur et dans nos vies.

Lorsque nous accueillons l’Enfant Jésus, nous prenons conscience de sa présence parmi nous. Il nous rappelle qu’Il est le Sauveur que nous attendions tous. En acceptant sa venue, nous accueillons désormais ses Commandements d’amour comme le fondement de toutes nos actions et nos activités. Nous reconnaissons également que la puissance divine s’exerce dans nos vies et nous guide dans nos choix.

L’accueil de l’Enfant Jésus signifie aussi que nous nous engageons à suivre son exemple et à œuvrer pour le bien-être des autres. Nous devons être soucieux des besoins des autres et chercher à leur venir en aide. Il s’agira concrètement d’être à l’écoute des autres, d’aider les moins fortunés que nous et de chercher à servir Dieu d’une manière plus conséquente.

De plus, lorsque nous acceptons le Christ dans nos vies, nous réalisons que nous sommes tous frères et sœurs, et que nous devons travailler ensemble pour apporter la justice et la paix dans le monde. Nous devons partager notre savoir et nos richesses afin de créer un monde plus solidaire, plus juste et écologiquement durable.

Accueillir l’Enfant Jésus dans nos vies et dans notre cœur, c’est nous rapprocher de plus en plus de la volonté divine et servir son dessein d’amour et de miséricorde. C’est un pas vers une véritable transformation personnelle et une ouverture vers une relation plus profonde et sincère avec Dieu et nos frères et sœurs.

  1. Donner une place à Jésus

Jésus Christ est le symbole de l’amour, du pardon, de la miséricorde et de la bonté. Pendant la période de Noël, nous célébrons sa naissance par toutes sortes d’activités joyeuses, dont la messe. Mais, pour que la vie de chacun soit transformée par cette venue de l’Enfant Jésus, il faudrait que nous lui donnions une place importante dans notre cœur et dans notre vie.

Pour faire entrer l’Enfant Jésus dans nos vies, nous devons apprendre à le connaître. Nous devons nous familiariser avec lui en étudiant et méditant les Écritures. Nous devrions aussi le rencontrer régulièrement à travers notre prière quotidienne. Une fois que nous connaissons bien l’Enfant Jésus et que nous comprenons ses enseignements, nous apprenons à mieux l’aimer et à avoir le plaisir d’être en sa compagnie. Lorsque nous développons une relation avec lui, nous devons lui laisser la direction de nos vies.

Une autre façon de donner une place à l’Enfant Jésus dans nos vies est de vivre selon ses enseignements. Cela signifie aimer tous les hommes, être gentil et serviable, pardonner facilement et travailler dur pour faire advenir le Règne de Dieu. La meilleure façon de suivre les commandements de Jésus est de vivre notre vie en suivant ses exemples. Par exemple, si nous voyons quelqu’un dans le besoin, nous pouvons prendre l’initiative d’aider cette personne comme le ferait Jésus.

Lorsque nous donnons une place centrale à l’Enfant Jésus dans nos vies, nous lui permettons de nous guider et de nous ouvrir la voie à une vie plus riche, paisible, heureuse et épanouie.

*

Accueillir l’Enfant Jésus et lui donner une place dans notre cœur et dans notre vie est un moyen de manifester notre foi et notre amour envers Dieu. C’est aussi un moyen de nous rappeler que Jésus est notre Sauveur et notre Seigneur et que nous devons lui obéir et le servir. C’est un moyen de nous rappeler que Jésus est notre ami et notre guide. Demandons-lui d’augmenter notre foi en lui afin que nous puissions être reconnaissants pour sa venue dans le monde et pour le grand amour du Père qu’il est venu manifester à tous les hommes.

Abbé Étienne Kaobo Sumaïdi
Gembloux, le 24 décembre 2022