Mardi 19 janvier 2021

En réponse aux critiques des pharisiens qui lui reprochaient parce que, selon eux, ses disciples ne respectaient pas le sabbat, Jésus se présente comme « le maître même du sabbat ». Pour lui, le bien de l’homme doit primer sur le respect du sabbat.

Seigneur, renouvelle nos pratiques de foi et de piété pour qu’en « esprit et en vérité », nous t’adorions sincèrement et que nous servions respectueusement l’homme dans toutes les dimensions de sa vie (Mc 2, 23-28).

 

Lundi 18 janvier 2021

Les chrétiens vivent le jeûne en le référant  à Jésus, à sa mort et à sa résurrection.

Seigneur, tu veux que notre jeûne trouve son sens et son efficacité lorsque nous le pratiquons avec sincérité et discrétion. En accompagnant nos prières et notre charité, fais qu’il soit vraiment utile à notre conversion, qu’il nous aide à nous débarrasser des accessoires et serve à nous ouvrir à toi, notre Dieu tout puissant. (Mc 2, 18-22).

Samedi 16 janvier 2021

Alors qu’il continue à enseigner la foule et à appeler des hommes à être ses disciples (ici le cas de Lévi), Jésus affirme qu’il est venu surtout pour sauver les pécheurs. 

Seigneur, tu nous connais. Tu sais qu’il arrive souvent de nous croire justes ou de nous considérer comme des personnes parfaites et de regarder les autres hommes avec mépris. Aide-nous à reconnaître humblement que nous ne sommes pas encore saints. Donne-nous de te suivre sur le chemin de l’amour et de la bienveillance envers tous nos frères et sœurs (Mc 2, 13-17).

Vendredi 15 janvier 2021

En tenant compte de la foi d’un homme paralysé et de ses « porteurs », Jésus le guérit et lui pardonne de ses péchés en affirmant que  « le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… »

Seigneur, tu es le seul à savoir très bien le mal que chacun de nous porte au plus profond de lui-même et les émotions négatives qui en découlent en influençant la santé physique et spirituelle, guéris-nous et relève-nous par ton pardon (Mc 2, 1-12).

Jeudi 14 janvier 2021

À la demande du lépreux qui lui dit: « Seigneur, si tu le veux, tu peux me purifier », Jésus réponds en disant: « Oui, je le veux, sois purifié ». A l’instant même, par la puissance des paroles de Jésus, ce mal qui rongeait cet homme de l’intérieur en se manifestant à l’extérieur et qui l’excluait de la société, disparaît.

Seigneur Jésus, merci de nous révéler la Volonté infiniment aimante du Père. Comme toi, fais que nous puissions l’accueillir dans notre vie, que nous puissions nous y référer à chaque instant dans nos actions et que nous puissions l’annoncer à nos frères et sœurs afin qu’eux aussi louent le Père et proclament sa gloire (Mc 1, 40-45).

Mercredi 13 janvier 2021

En nous arrêtant sur deux phrases de cet évangile : « sans plus tarder, on parla à Jésus de la malade » et « de partout, on lui emmène des malades et ceux qui étaient sous l’emprise des esprits mauvais », nous pouvons remarquer que ce ne sont pas les malades eux-mêmes, mais leurs proches qui parlent à Jésus ou lui apportent ceux qui souffrent.

Seigneur Jésus, toi qui es venu du Père pour nous montrer son amour et pour nous sauver, nous te confions notre monde victime de la pandémie du Covid-19, nous te confions les malades de notre entourage et tous ceux et celles qui sont dans les hôpitaux et les maisons de repos ou qui souffrent isolés dans leurs maisons. Guéris-les, nous te supplions ! (Mc 1, 29-39)

Mardi 12 janvier 2021

Les fidèles de la synagogue de Capharnaüm étaient dans l’admiration devant l’expression de l’autorité de Jésus. Ils l’ont entendu enseigner avec autorité. Ils ont vu comment il a expulsé un esprit impur par la puissance de sa parole.

Père, par ton Verbe fait chair, tu as créé le monde et c’est par lui que tu le sauves, aide-nous à l’accueillir comme la seule Parole qui nous donne la vie et qui nous guérit de tout mal (Mc 1, 21-28).

Lundi 11 janvier 2021

Au même moment où il commence sa mission publique, Jésus appelle ses premiers disciples à le suivre. Ils vont quitter leurs familles et leur métier pour être totalement disponibles. Ils utiliseront leurs compétences pour l’annonce et la cause du Règne de Dieu.

Seigneur, donne-nous le courage de répondre, sans hésiter, à l’appel de ton Fils afin que nous puissions annoncer à sa suite la Bonne Nouvelle du salut (Mc 1, 14-22).

Samedi 9 janvier 2020

Comme Jésus commençait sa vie publique et se manifestait progressivement au monde, Jean-Baptiste s’est exprimé avec une grande sagesse et une profonde humilité en disant: «Telle est ma joie : elle est parfaite. Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue. »

Seigneur, que cet exemple de Jean-Baptiste inspire tous les chrétiens. Que leurs actions ne soient pas un obstacle à l’annonce de la Bonne Nouvelle. Que la préoccupation principale de leurs témoignages soit de révéler la grandeur du Christ aux hommes (Jn 3, 22-30).