Jeunes : séjour à Taizé

Comme chaque année depuis 9 ans, Cécile et Philippe Parent-Vandenbyvang emmènent la première semaine de juillet des jeunes à Taizé. Cette année, ils partiront le dimanche 30 juin et reviendront le dimanche 7 juillet.

Taizé est un petit village en Bourgogne où depuis plus de cinquante ans maintenant, une centaine de frères accueillent des jeunes venant du monde entier. C’est un lieu de calme où le jeune peut prendre le temps de se poser, de réfléchir à ses questionnements s’il en a, d’aller à la rencontre d’autres jeunes, de partager ensemble, d’approfondir un sujet d’actualité ou spirituel au cours d’ateliers … et aussi de participer aux activités de la communauté : préparer la nourriture pour 2000 jeunes, entretenir les sanitaires, monter des tentes, …

Aller à la rencontre de l’autre différent, s’arrêter une semaine pour se poser et réfléchir  après la période des examens semble être une étape fondamentale pour aider le jeune à construire sa vie sur des bases solides; c’est la raison de cette démarche.

Si vous connaissez des jeunes qui seraient intéressés de vivre ce temps de recul ou si vous même comme adulte désirez accompagner le groupe pour découvrir ce lieu source, vous trouverez toutes les informations nécessaires ici

Vous pouvez aussi  téléphoner en soirée à Cécile et Philippe au 081/61.65.20 ou 0479/49.63.75

 

TAIZE 2019 du 30 juin au 7 juillet

 

Taizé 2019 – Flyer – 1 page

Bonjour à tous,

Comme chaque année depuis 9 ans, nous emmenons la première semaine de juillet des jeunes à Taizé. Cette année nous partirons le dimanche 30 juin et reviendrons le dimanche 7 juillet
Taizé est un petit village en Bourgogne où depuis plus de cinquante ans maintenant, une centaine de frères accueillent des jeunes venant du monde entier. C’est un lieu de calme où le jeune peut prendre le temps de se poser, de réfléchir à ses questionnements s’il en a, d’aller à la rencontre d’autres jeunes, de partager ensemble, d’approfondir un sujet d’actualité ou spirituel au cours d’ateliers … et aussi de participer aux activités de la communauté : préparer la nourriture pour 2000 jeunes, entretenir les sanitaires, monter des tentes, …
Aller à la rencontre de l’autre différent, s’arrêter une semaine pour se poser et réfléchir  après la période des examens nous semble être une étape fondamentale pour aider le jeune à construire sa vie sur des bases solides; c’est la raison de notre démarche.
Si vous connaissez des jeunes qui seraient intéressés de vivre ce temps de recul ou si vous même comme adulte désirez nous accompagner pour découvrir ce lieu source, vous trouverez toutes les informations nécessaires en pièce jointe. N’hésitez pas à faire suivre ce mail.
Il est bien entendu possible de nous rencontrer en soirée si vous désirez plus d’informations ou par tél au 010/65 15 02 ou 0484/ 757 855.
Marie-Pierre & Denis Latour
pour la paroisse d’Ernage

A la suite de Marie, soyons proches de nos frères et sœurs !

En ce mois de mai consacré à la Vierge Marie, arrêtons-nous un instant sur la Visitations (Lc, 1, 39-47). En visitant sa cousine Elisabeth, Marie, la Mère de Dieu et notre Mère, nous rappelle qu’en Jésus-Christ, son Fils,  Dieu « se fait proche de nous » et nous invite à nous rapprocher les uns des autres, en partageant nos joies et nos épreuves.

 

  1. En pensant à la Visitation de Marie à Elisabeth, c’est d’abord à Dieu lui-même qui se rend proche de l’homme que nous devons nous tourner en premier.

Nous lisons de la première lettre de Saint Jean : « En ceci s’est manifesté l’amour de Dieu pour nous: Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui » (1jn 4, 9).

Ceci me fait penser à ce que le Pape Jean-Paul II avait écrit pour introduire la réforme du rosaire dans son exhortation Rosario Virginae Mariae. Pour lui, et je suis d’accord avec lui, par la récitation du rosaire, les chrétiens contemplent avec Marie et par Marie, le mystère de Dieu accompli en Jésus-Christ. Continuer la lecture

Rallumer le feu de la foi et de l’espérance

A la veillée pascale, le feu nouveau sera allumé pour initier la célébration de Pâques. Et du cierge pascal, qui est le Christ comme « Lumière du monde », chaque chrétien présent allumera aussi sa bougie pour signifier son rattachement au Christ, pour confesser sa foi et proclamer son espérance. Ce qui nous rappelle que la célébration de la résurrection de Jésus ne se limite pas seulement à la liturgie du jour de Pâques, mais se prolonge dans la messe quotidienne et hebdomadaire et surtout dans notre existence de chaque jour là où nous sommes confrontés aux épreuves.

1. Face à tout obstacle

Parmi les récits de la résurrection, il y a celui de trois femmes qui se rendent au tombeau de Jésus pour lui rendre un dernier hommage. Avec tristesse, elles viennent accomplir le rite funéraire sur le corps de Jésus qui a été enseveli dans la précipitation. Pour elles, Jésus est bel et bien mort. On ne peut rien face à la mort. Celle-ci est le plus grand obstacle à la vie. Avec du recul, nous pouvons constater qu’elles n’ont eu qu’un regard humain sur ce qui s’est passé quelques jours auparavant. Continuer la lecture

Recevons le Pardon et la Réconciliation

Dans le cadre du cheminement catéchétique, 50 enfants ont reçus pour la première fois le sacrement de la réconciliation. L’objectif?

  • faire prendre conscience aux enfants qu’ils sont responsables du choix de leurs actes;
  • permettre aux enfants de réaliser que si nous sommes capables d’aimer, nous sommes aussi capables de briser un lien d’amitié;
  • amener les enfants à découvrir l’amour inconditionnel du Père;
  • remercier Dieu qui offre son pardon et remet debout!

Et voici une petite histoire…..

La conversion écologique. Un chemin spirituel vers Pâques.

Pour la campagne de Carême 2019, ce sont les Philippines qui sont mis en honneur avec le cri des jeunes qui s’interrogent et nous interrogent tous sur la qualité de la terre que nous voulons léguer aux générations futures. C’est ce même cri d’alarme que nous entendons des lycéens et étudiants qui descendent tous les jeudis dans les rues de certaines grandes villes comme Bruxelles.

C’est la question écologique qui s’invite ainsi dans notre marche vers Pâques. Face à la crise écologique, le Pape François, qui prône une écologie intégrale, appelle les chrétiens et tous les hommes de bonne volonté à une démarche spirituelle. Celle-ci consistera à une conversion écologique: passer de la domination destructrice de la terre à un amour généreux pour l’ensemble de la création.

  1. La crise écologique

C’est ce déséquilibre ou ce changement brutal de l’environnement qui menace de faire disparaître la vie de certaines espèces vivantes ou de toutes les espèces, dont l’homme. Elle se manifeste actuellement par un dérèglement climatique, les pollutions de l’eau, de l’air et du sol, ainsi que la destruction de la biodiversité. Continuer la lecture

Récollection du samedi 23 février 2019

Par une splendide journée aux allures printanières, non moins de 50 enfants de notre unité pastorale de Gembloux se sont réunis samedi 23 février 2019 à la paroisse universitaire de Louvain-la-Neuve. Actuellement en initiation chrétienne, ils se préparent à recevoir le sacrement de l’Eucharistie au mois d’avril prochain dans leurs paroisses respectives.

L’objectif principal de la rencontre fut de faire découvrir et vivre « La Prière Eucharistique » comme une prière d’action de grâce, centrale dans nos célébrations. L’appréhendant en neuf étapes successives, chacun a pu progressivement « élever son cœur » en un mouvement préparatif à la rencontre personnelle de Jésus et de l’Eglise dans la communion.

Les enfants, avec l’aide des parents catéchistes, ont construit une ligne du temps en neuf panneaux reprenant les étapes de la Prière, chacune des étapes faisant l’objet d’un atelier spécifique.

De façon ludique, l’après-midi permit de faire la synthèse des apprentissages du matin. Par équipes, le corporal a été « reconstitué ». Puis, sous la forme d’une marche d’orientation, les participants ont pu découvrir quelques jolis coins cachés de Louvain-la-Neuve. Par exemple le cloître du séminaire Saint Paul et la chapelle des sœurs salésiennes où les enfants ont pu vivre un riche moment d’adoration du Saint Sacrement.

Tout en convivialité et en fraternité, la journée a culminé par une très belle eucharistie « enchantée » !

« Merci pour la retraite très ensoleillée, merci pour cette journée remplie de joie et d’amour. »

« Ô joie de la rencontre avec mon Dieu ! C’est sûr, le Seigneur est ressuscité ! »