Info de dernière minute: horaire des célébrations de Toussaint et pour les défunts

Mis en avant

31 octobre 2021

18h30   Messe anticipée de la Toussaint à Beuzet (St Pierre)

1er novembre 2021

9h00      Messe aux Isnes (St Hadelin) et bénédiction des tombes

9h30      Messe à Grand-Manil (Ste Thérèse) et bénédiction des tombes

10h00    Messe à Lonzée et bénédiction des tombes

10h45   Messe à Bossière (Notre Dame) et bénédiction des tombes

10h45   Messe à Gembloux (St Guibert)

10h45   Messe à Grand-Leez (St Amand)

14h00   Prière pour les défunts et bénédiction des tombes à Beuzet

14h00    Vêpres et bénédiction des tombes à Sauvenière (Ste Foy)

15h00    Prière pour les défunts et bénédiction des tombes à Mazy

16h00   Vêpres et bénédiction des tombes à Ernage (St Barthelemy)

2 novembre 2021

19h00    Messe pour les défunts

Maintien de l’obligation de port du masque

Mis en avant

Dans un communiqué diffusé ce jeudi en fin de journée, le gouvernement annonce qu’il a décidé de « maintenir sur son territoire l’obligation du port du masque dans les secteurs où il est actuellement d’application. La situation au 1er octobre restera donc identique à celle d’aujourd’hui et les assouplissements décidés par le Comité de concertation le 17 septembre dernier ne s’appliqueront pas, pour le moment, en Wallonie ».
CE COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT WALLON IMPLIQUE LA NON-APPLICATION DE CE QUI A ETE COMMUNIQUE LE 26 SEPTEMBRE PAR LE SERVICE DE PRESSE DE LA CONFERENCE DES EVEQUES DE BELGIQUE

Gardons courage

Les Évêques de Belgique à l’occasion de la nouvelle crise du coronavirus

La quatrième vague coronavirus frappe durement notre pays. Les hôpitaux sont à la limite de la saturation. De plus en plus d’écoles passent au distanciel. Les chaînes de production ne suivent plus. La culture, l’hôtellerie et tant d’autres secteurs revivent des temps difficiles. Et surtout, le découragement se généralise. Nous pensions que la vaccination battrait le virus en brèche. Mais, ce dernier s’avère plus fort et imprévisible que prévu. Que faire ?

Une seule issue pour les Évêques : celle d’une solidarité soutenue qui seule offre un véritable avenir. Solidarité par la poursuite d’une observation stricte et convaincue des mesures de sécurité : elles nous protègent et protègent notre prochain. Solidarité par la vaccination : les vaccins sont efficaces, pour beaucoup ils font la différence entre vie et mort, entre une maladie grave et bénigne. Moins nombreux sont les patients hospitalisés pour infection au coronavirus, moins long est le report des opérations de patients gravement malades. Continuer la lecture

Introduction au 2e dimanche de l’Avent C – 5 décembre 2021

Le baptisé est invité à lever la tête et à regarder autour et devant lui, lucidement, pour se retrousser les manches et rechercher les briques d’un Royaume qui se construit déjà. Chacun peut être l’artisan qui va rétablir la balance de la justice en donnant la main aux plus démunis. Toutes et tous, nous sommes les jardiniers de l’Eden qui est déjà planté.

Même si le chemin est rude, sinueux, caillouteux, avançons ! Même si l’écologie intégrale nous fait encore peur, nous dérange, avançons. Avançons parce que le Verbe s’est fait Chair. Il a habité parmi nous, il est toujours avec nous.

2e dimanche de l’Avent C – 5 décembre 2021

1ère lecture :  Ba 5,1-9 ; 2e lecture : Ph 1, 4-6.8-11 ; Evangile : Lc 3, 1-6.

                                          La justice et la miséricorde de Dieu

« Préparez les chemins du Seigneur, rendez droits ses sentiers ».

Chers frères et sœurs,

La semaine dernière, le prophète Jérémie nous annonçait celui qui allait venir à Noël : Dieu notre justice. Cette semaine, le prophète Baruch précise que cette justice est miséricorde.

Dans la première lecture, Baruch chante l’Espérance de tout un peuple en exil.            Dieu a décidé lui-même d’abaisser toutes les barrières et de combler tous les fossés, pour permettre ces retrouvailles entre lui et son peuple : à la misère, à l’esclavage succéderont le bonheur et la liberté ; à la tristesse, la joie ; à l’humiliation, la fierté retrouvée.

C’est un message de joie adressé aux hommes et en particulier à ceux qui portent la robe de la tristesse et de la misère.                                                                                    Mais comment dire la joie et la gloire sans combattre les causes qui engendrent tristesse, misère et humiliation ? Continuer la lecture

Samedi 4 décembre 2021

Jésus Christ vient manifester la compassion de son Père à tous les hommes. Il vient consoler leurs cœurs et soigner leurs blessures. Il vient rebâtir ce qui était détruit et rassembler en un seul peuple de frères tous les habitants de la terre.

 

Dieu notre Père, nous te louons pour ta grande compassion envers notre monde. Que ton Fils Jésus vienne essuyer les larmes de nos yeux et nous donner le courage de poursuivre sa mission de construire ton Royaume et d’y rassembler tous tes enfants (Is 30, 19-21.23-26; Ps 146, 1-2, 3-4, 5-6; Mt 9, 35 – 10, 1.5a.6-8).

Vendredi 3 décembre 2021

L’espérance, c’est croire qu’aujourd’hui encore Dieu est capable d’ouvrir les yeux d’un aveugle, d’accomplir des merveilles et de libérer son peuple du joug des méchants. C’est être sûr que, les miracles que Dieu fait aujourd’hui comme ceux qu’il avait réalisés dans le passé, il le référa encore davantage dans l’avenir.

 

Seigneur Dieu, à travers les Saintes Écritures, tu nous as donné la preuve tangible de ta bonté et de ta toute-puissance. Aide-nous à croire que tu accomplis encore aujourd’hui des merveilles et à espérer que tu renouvèleras aussi tes bienfaits demain et après-demain (Is 29, 17-24; Ps 26, 1,4. 13-14; Mt 9, 27-31).

Jeudi 2 décembre 2021

Sur qui comptons-nous pour avoir une paix durable et profonde, pour nous assurer la victoire ou le succès dans nos entreprises et pour obtenir le salut face au mal qui handicape notre vie ? Sur nos propres efforts, sur les autres ou sur Dieu ?

Dieu notre Père, toi qui es le fondement du monde, de l’histoire humaine, de notre vie et de notre destinée, apprends-nous à nous appuyer sur toi et sur ta Parole en toutes circonstances afin que nous puissions construire notre avenir éternel en accomplissant fidèlement ta volonté (Is 26, 1-6; Ps 117, 1.8, 19-20, 21.25, 26; Mt 7, 21.24-27)

 

Célébration d’envoi de la nouvelle équipe pastorale

Comme le proclamait le chant d’entrée, nous sommes arrivés de tous les horizons de notre Unité Pastorale de Gembloux (UPG) pour célébrer ensemble le renouvellement de l’équipe pastorale

Après l’homélie, le vicaire général, Joël Rochette, qui présidait la célébration appelle, au nom de notre évêque Mgr Warin les membres de la nouvelle équipe pastorale Marie-Cécile Demoitié, Bruno Firket, Marie-Rose Huppertz, Sévérine Renard et les abbés Etienne Kaobo Sumaïdi, Hugues Mbatizoma Telo, Jeannot-Basile Nduwa Kakwata et Magloire Nyembo Kahambwe. Par sa lettre de mission l’évêque envoie l’équipe pour animer et coordonner l’ensemble de la pastorale de l’Unité Pastorale.

Enracinée dans la prière, l’écoute et le partage de la Parole, l’équipe veillera à la communion entre les différentes paroisses et groupes et à leur vitalité. Elle mettra en œuvre, pour 3 ans, les priorités définies par le conseil pastoral et l’équipe du Chantier :

  • Être présent à la vie de notre ville et de nos villages avec une attention particulière aux familles et aux situations de fragilité
  • Déployer une communication qui soude les liens dans l’Unité Pastorale et qui propose la joie de l’Evangile
  • Dans un esprit d’ouverture, favoriser la proximité dans chaque communauté et la communion en Unité Pastorale.

Après le chant du Veni Sancte Spriritus, toute l’assemblée prie pour l’équipe pastorale.

La célébration se termine par la bénédiction de l’équipe pastorale … et sur la promesse du doyen de se revoir dès que possible pour le temps de convivialité que le Covid nous empêche de vivre à l’issue de cette célébration !

Merci à tous ceux qui ont œuvrés pour que cette célébration soit belle.
Merci à vous tous qui étiez présents
Merci à vous tous qui ne pouviez pas nous rejoindre mais qui nous avez soutenus par votre prière.

Pour l’équipe pastorale,
Marie-Rose Huppertz

 

Mercredi 1er décembre 2021

Quand Dieu voit la misère de l’homme, son cœur de Père est pris d’une telle compassion que sa bonté infinie se déclenche et il réalise pour chacun de ses enfants la promesse de salut.

 

Seigneur notre Dieu, augmente en nous la confiance en toi et en ton Fils Jésus Christ que tu nous as envoyé pour réaliser tes promesses. Regarde les situations de la vie de chacun de nous avec tes yeux compatissants afin que le bonheur remplisse toutes les dimensions de nos existences (Is 25, 6-10a; Ps 22, 1-6; Mt 15, 29-37).

La nouvelle traduction du missel arrive dans nos paroisses

Depuis ce 1er dimanche de l’Avent 2021, la nouvelle traduction du Missel Romain est entrée en vigueur, elle sera utilisée dans chacune de nos paroisses dans le courant du mois de décembre, selon l’arrivée des missels d’autel et des missels des fidèles commandés. Ceux-ci seront à votre disposition pendant les célébrations.

Pourquoi une nouvelle traduction ?

En 2001 déjà, le pape Jean-Paul II (dans son décret Liturgiam authenticam) a demandé à ce que toutes les traductions du lectionnaire et du missel soient revues, c’est parce que certaines formules de la traduction de 1972-75 n’étaient pas très heureuses. Le sens du texte original en latin – celui du missel de Paul VI de 1970 – n’était pas toujours rendu dans toute sa richesse et toutes ses nuances, rendant sa compréhension parfois difficile. En outre, l’évolution de la langue française justifie que les textes du missel (qui contient l’ensemble des prières dites au cours de l’eucharistie, par le président et les fidèles) aient fait l’objet d’une révision en profondeur. Continuer la lecture

Introduction au 1er dimanche de l’Avent C – 28 novembre 2021

Dans l’évangile du jour, Jésus nous dit : « Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles ». Jésus annoncerait-il ainsi, bien à l’avance, le bouleversement climatique et ses suites dramatiques pour les populations les plus pauvres ? Pas comme tel, bien sûr! Mais, il y a des signes d’ébranlement, des menaces d’effondrement. Et cela fait peur !  Le temps de l’Avent n’est pourtant pas une invitation à la peur. Il nous appelle plutôt à la vigilance et à l’espérance, l’espérance active qui fera germer un monde vivable pour tous.

Cette introduction est en lien avec la campagne d’Avent de Vivre ensemble dont le thème est cette année : Urgences sociales et environnementale à la croisée des chemins