vivre la semaine sainte en confinement

Chers frères et sœurs,
Bonjour.

Voici quelques propositions pour vivre la semaine sainte en ce temps de confinement :

 

  1. Dimanche des Rameaux

Des idées de broderies ou de dessins pour représenter les rameaux à mettre à votre fenêtre (quelques idées ici : http://www.upgembloux.be/2020/04/02/quelques-idees-pour-la-fete-des-rameaux-bricolages/ )

  1. Jeudi, vendredi, samedi saints et dimanche de Pâques

Les prêtres de l’Unité Pastorale de Gembloux célèbrent déjà des messes à votre intention tous les jours. Vous pouvez continuer de leur faire part de vos intentions et vous unir à eux dans la prière.

Durant la semaine sainte, les églises resteront ouvertes pour la prière et le recueillement personnel et individuel. Pour le Triduum, nous vous invitons à rejoindre les célébrations faites par notre évêque Mgr Warin. Vous pouvez également vous unir spirituellement à la veillée pascale au cours de laquelle les cierges pascals de notre unité pastorale seront bénis le Samedi saint à 18h00.

  1. Pour rester en contact, nous vous invitons à consulter régulièrement notre page Facebook  et notre site (www.upgembloux.be) avec les dernières informations locales ainsi que le site du Diocèse de Namur (http://www.diocesedenamur.be/) qui propose chaque jour les lectures du jour avec les homélies.

En union de prière

Abbé Étienne Kaobo Sumaidi

 

Pourquoi n’y a-t-il pas de rameaux cette année ?

C’est dans un contexte bien difficile que nous nous apprêtons à entrer dans la Semaine Sainte. Cette semaine nous conduit à la fête de Pâques, sommet de l’année liturgique. Il nous sera  impossible de vivre les célébrations de la même manière que les autres années. C’est un véritable déchirement. Parmi les célébrations marquantes, pour les chrétiens pratiquants comme pour les non pratiquants, il y a le dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur. Cette année, il n’y aura pas de bénédiction des rameaux.

Mais pourquoi n’est-il pas possible d’avoir quand même un petit rameau chez soi ?
Réponse avec Maxime Bollen, du service de Liturgie du diocèse de Namur:
Continuer la lecture

A propos de la catéchèse et des célébrations des communions et confirmations

Chers catéchistes et chers parents,

Cette année, nous vivons un carême que nous n’avions pas choisi, que nous n’aurions même pas pu imaginer, il nous est imposé par les circonstances. Nous veillons à le vivre le mieux possible, en respectant les mesures de confinement imposées par l’Etat pour nous protéger et protéger les autres.

Dans leur lettre du 23 mars, les évêques de Belgique annoncent la suspension de toutes les célébrations publiques jusqu’au 19 avril. Dans leur lettre du 30 mars (que vous pouvez lire sur notre site http://www.upgembloux.be/2020/03/30/report-des-communions-et-confirmations/), ils font part du report des communions et confirmations. Le diocèse de Namur a publié des dispositions complémentaires pour les sacrements de l’initiation chrétienne http://www.upgembloux.be/2020/04/02/dispositions-complementaires-pour-les-sacrements-de-linitiation-chretienne/

Nous référant à ces documents, nous avons pris les dispositions suivantes pour notre Unité Pastorale (UPG) :

  • Annulation des retraites de profession de foi (25-26 avril à Gentinnes) et de confirmation (22 mai à Maredsous)
  • Report des rencontres de catéchèse et si possible des retraites au mois de septembre
  • Célébrations des 1ères communions et des professions de foi le dernier dimanche de septembre ou courant octobre.
  • Célébration des confirmations le 15 novembre pour tous les enfants (nouvelle catéchèse et profession de foi)
  • La rentrée pastorale et catéchétique se fera après le 15 novembre pour ne pas court-circuiter deux années de catéchèse.

Il est évident que toutes ces dispositions sont tributaires de la levée du confinement et des dispositions qui pourraient être prises par les autorités civiles ou ecclésiales.

A l’invitation de notre évêque, Mgr Pierre Warin, « tenons en éveil notre espérance » et préparons nos cœurs à vivre cette semaine sainte particulière avec ferveur dans l’attente de la résurrection, convaincu de la présence du Christ à nos côtés au sein de cette épreuve.

En union de prière,

Pour l’Unité Pastorale,
Etienne Kaobo Sumaïdi, doyen

 

 

 

 

 

 

Vivez la Semaine Sainte avec Mgr Warin

Cette période est difficile pour tous. Les catholiques sont tout particulièrement attristés, à l’approche de la Semaine Sainte, de ne pouvoir célébrer pleinement leur foi dans leur église paroissiale. Le diocèse de Namur, en association avec les télévisions communautaires, les réseaux sociaux et RCF Sud-Belgique, propose un éventail de possibilités pour vivre depuis son salon, avec Mgr Pierre Warin, évêque de Namur, les offices de la Semaine Sainte.

Lire la suite 

Quelques idées pour la fête des Rameaux et la semaine sainte en famille

Les Services de pastorale liturgique et de catéchèse (Catéveil) mettent à disposition de celles et ceux qui le souhaitent des outils pour vivre et célébrer la Semaine Sainte à la maison, en famille, dans le contexte particulier de cette année lié au Coronavirus.

Nos évêques demandent qu’on ne distribue pas de rameaux cette année ni dans les églises ni en-dehors, d’une part pour des raisons sanitaires mais aussi parce que les rameaux font partie de la liturgie du Dimanche des Rameaux. Il n’est pas non plus possible pour un laïc de bénir lui-même des rameaux, bien sûr, mais il est par contre tout à fait possible de s’associer à la prière de l’Église qui chemine vers Pâques et qui espère, via les ondes et en priant en famille avec les outils que nous vous proposons.

Voici deux propositions pour le diocèse de Namur:

Vivre le Dimanche des Rameaux en famille à la maison :

Dimanche des Rameaux

La Semaine Sainte pour les enfants du caté :

Semaine sainte en famille au temps du coronavirus

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou si vous souhaitez parler avec un membre de l’équipe pendant cette période de confinement. Nous restons à votre service et proches de vous et de vos familles dans la prière.

5e dimanche de carême A

Vous souvenez-vous, au début du carême, nous nous étions mis en route ensemble pour aller à la rencontre de Dieu ? Semaine après semaine, nous avons progressé à la suite de Jésus, par Lui, nous nous sommes approchés de notre Père.  Aujourd’hui, Jésus nous parle comme il parle à son ami Lazare dans l’évangile. Il nous demande de sortir de nos tombeaux. Tombeaux de l’égoïsme, du repli sur soi : Si tu veux rencontrer Dieu, entends la voix qui t’appelle à sortir de ton tombeau

Texte de l’homélie du pape, ce soir à Rome, à lire et relire … et à regarder

 

 

 

 

Pour voir le temps de prière sur You Tube

« Le soir venu » (Mc 4, 35). Ainsi commence l’Evangile que nous avons écouté. Depuis des semaines, la nuit semble tomber. D’épaisses ténèbres couvrent nos places, nos routes et nos villes ; elles se sont emparées de nos vies en remplissant tout d’un silence assourdissant et d’un vide désolant, qui paralyse tout sur son passage : cela se sent dans l’air, cela se ressent dans les gestes, les regards le disent. Nous nous retrouvons apeurés et perdus. Comme les disciples de l’Evangile, nous avons été pris au dépourvu par une tempête inattendue et furieuse. Nous nous nous rendons compte que nous nous trouvons dans la même barque, tous fragiles et désorientés, mais en même temps tous importants et nécessaires, tous appelés à ramer ensemble, tous ayant besoin de nous réconforter mutuellement. Dans cette barque… nous nous trouvons tous. Comme ces disciples qui parlent d’une seule voix et dans l’angoisse disent : « Nous sommes perdus » (v. 38), nous aussi, nous nous nous apercevons que nous ne pouvons pas aller de l’avant chacun tout seul, mais seulement ensemble. Continuer la lecture