Info de dernière minute: Maintien de l’obligation de port du masque

Mis en avant

Dans un communiqué diffusé ce jeudi en fin de journée, le gouvernement annonce qu’il a décidé de « maintenir sur son territoire l’obligation du port du masque dans les secteurs où il est actuellement d’application. La situation au 1er octobre restera donc identique à celle d’aujourd’hui et les assouplissements décidés par le Comité de concertation le 17 septembre dernier ne s’appliqueront pas, pour le moment, en Wallonie ».
CE COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT WALLON IMPLIQUE LA NON-APPLICATION DE CE QUI A ETE COMMUNIQUE LE 26 SEPTEMBRE PAR LE SERVICE DE PRESSE DE LA CONFERENCE DES EVEQUES DE BELGIQUE

Mercredi 20 octobre 2021

Jésus invite tous les hommes et femmes à se tenir prêts chaque jour et partout pour attendre dans la fidélité son retour glorieux.

 

Seigneur Jésus Christ, tu nous as demandé de veiller sur nous-mêmes et sur nos frères et sœurs. Donne-nous ton Esprit Saint afin que nous attendions ton retour en débordant de générosité envers les personnes que tu as mises sur notre route (Lc 12, 39-48).

Mardi 19 octobre 2021

Jésus invite ses disciples à veiller en leur demandant : « restez en tenue de service, la ceinture autour des reins et vos lampes allumées ». Trois actions qui montrent que nous attendons vraiment le retour du Seigneur.

 

Dieu notre Père, ton Fils Jésus nous invite à veiller en attendant son retour glorieux à la fin des temps. Accorde-nous la grâce de vivre toute notre vie en gardant en permanence notre tenue de service, en restant toujours debout et éveillé, et en nous laissant éclairer par la lumière de l’Evangile (Lc 12, 35-38).

Lundi 18 octobre 2021 – fête de St Luc

En cette fête de saint Luc, comme il avait autrefois envoyé les soixante-douze disciples, Jésus nous envoie aussi aujourd’hui. Il nous envoie dans tous les lieux et dans tous les milieux où lui-même devrait aller. Il nous y envoie pour guérir les malades et annoncer la proximité du Règne de Dieu.

 

Dieu notre Père, envoie sur nous l’Esprit Saint afin que, comme saint Luc qui a vécu, annoncé et écrit l’évangile, nous puissions être, dans tous les lieux et tous les milieux, de véritables témoins du Christ par notre vie et par l’évangile que nous traduisons par nos paroles et par nos actes (Lc 10, 1-9).

Le samedi 6 novembre 2021 dans l’Église Saint Pierre et Saint Paul de Erpent (Namur) de 14 h 00 à 17 h 30, l’Equipe de la Pastorale Familiale organise une rencontre,           « Laissez-vous réconforter après la perte d’un être cher », destinée à toute personne vivant ou ayant vécu un deuil.
Au cours de ce rencontre de réconfort et de convivialité, le Frère Marc, fondateur de la Fraternité de Tibériade, donnera un enseignement sur le thème « Laissez transformer votre deuil, votre séparation avec un Être cher en venant les déposer aux pieds du Seigneur ».
Cet enseignement sera suivi d’un partage et d’un temps de prière pour les défunts avec la possibilité de recevoir le sacrement de la Réconciliation.
À suivre verre de l’amitié au presbytère, rue du Grand Tige, 62, 5101 Erpent.

Renseignements :
Pastorale Familiale Diocèse de Namur-Luxembourg
Contact : GSM : +32 477 54 02 58
Courriel : pastorale.familiale@diocesedenamur.be
Site : www.pastoralefamiliale-namlux.be

29e dimanche dans l’année B – 17 octobre 2021

Maître, nous voudrions que tu exauces notre demande”

La troisième annonce de la Passion (Mc 10,32-34) est suivie d’une scène d’incompréhension des disciples qui suscite un enseignement de Jésus. La demande de Jacques et de Jean montre qu’ils n’ont rien compris à la voie sur laquelle le Christ veut entraîner ses disciples. Il doit leur rappeler qu’ils auront à partager la condition de leur maître.  « Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s’approchent de Jésus et lui disent : “Maître, nous voudrions que tu exauces notre demande” … « Il leur dit : “Que voudriez-vous que je fasse pour vous ? Ils lui répondirent : Accorde-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ta gloire ».

Jacques et Jean semblent rêver encore d’un règne messianique de caractère terrestre et politique, où l’on se partagerait les honneurs. L’expression « dans ta gloire » évoque l’image d’un règne céleste ou eschatologique, mais il s’agit de toute façon, d’ambitions personnelles. Ils cherchent tout simplement les bonnes places, sans s’occuper des autres ! Une manière habile peut-être d’évincer Pierre.

Il n’y a rien pour le service dans la demande des Jacques et de Jean et  cela au moment même où Jésus vient de leur annoncer en détail ses souffrances et sa mort !

Jésus leur dit : “Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, recevoir le baptême dans lequel je vais être plongé”…La « coupe » : peut être ici l’image d’une chose difficile à avaler, d’une grande épreuve à endurer…

La prédiction de Jésus veut peut-être et simplement dire qu’à l’heure de la Passion les deux frères, si proches de Jésus, partageront, d’une façon qui n’est pas précisée, l’épreuve terrible de leur Maître. « Quant à siéger à ma droite et à ma gauche, il ne m’appartient pas de l’accorder, il y a ceux pour qui ces places sont préparées » nous dit Jésus. Cette déclaration est tout à fait conforme à l’humilité de Jésus et à la façon dont il comprend son rôle, ainsi qu’il le précisera bientôt, Il ne s’attribue pas le pouvoir de distribuer les bonnes places : il laisse cela au Père. Dieu seul peut sauver l’homme « Mc 10,27 ». C’est Dieu qui conçoit et réalise le plan selon lequel Jésus et les siens entreront dans la gloire « Lc 24,26 »

        « Les dix autres avaient entendu, et ils s’indignaient contre Jacques et Jean ». Qui ne ferait pas comme eux pour nous aujourd’hui ? Mais s’ils s’indignent pour les deux belles places qui risquent de leur échapper, c’est qu’ils partagent la même ambition, le même état d’esprit, le même désir de domination ; ils montrent par-là, qu’eux non plus, n’ont pas compris le message de Jésus concernant sa Passion.

        L’Évangile aujourd’hui rappelle qu’il n’y a qu’une seule norme de comportement pour tous les chrétiens : c’est le Christ, symbole d’amour de Dieu. Alors que les hommes sont classés selon la grandeur de leur pouvoir dans les royaumes terrestres, c’est la grandeur du service d’amour qui situe les gens dans le Royaume de Dieu.  Jésus nous invite tous alors à être à son service pour mériter une place de choix que le Père nous donnera dans son royaume par rapport à la grandeur d’amour de notre service qui fera de nous des bons et fidèles serviteurs dans la Maison du Père.

Père Magloire 

Samedi 16 octobre 2021

Sommes-nous, oui ou non, prêts à reconnaître publiquement et en toutes circonstances que nous sommes des disciples de Jésus Christ ?

Seigneur notre Dieu et notre Père, envoie sur nous ton Esprit Saint afin que nous ayons le courage de confesser publiquement, par nos paroles et nos actes, que nous sommes des disciples de Jésus Christ et fiers de l’être (Lc 12, 8-12).

 

Vendredi 15 octobre 2021

Il nous arrive d’être effrayés ou intimidés en imaginant seulement ce que les autres pourraient penser de nous et de nos actions. Cela nous empêche, quelquefois, d’être nous-mêmes et d’agir comme nous l’aurions voulu. Nous nous contraignons ainsi à vivre et à agir de manière hypocrite.

 

Dieu notre Père, libère-nous de la peur du regard et du jugement des autres hommes. Donne-nous ton Esprit Saint afin qu’il nous éclaire sur ce qui est juste et bon afin que notre conduite soit sincère et confiante en ta bonté infinie (Lc 12, 1-7).

Jeudi 14 octobre 2021

Tout en annonçant le Règne de Dieu, Jésus n’hésite pas, au risque de sa vie, à dénoncer les comportements déviants des docteurs de la Loi.

 

Père éternel, aide-nous à assumer aussi aujourd’hui notre mission prophétique: Que nous ne nous contentions pas seulement à annoncer l’Evangile, mais que nous ayons également le courage de dénoncer tout ce qui déshonore la vie et la dignité de tes enfants ainsi que la vérité de tes commandements (Lc 11, 47-54).

Mercredi 13 octobre 2021

Jésus reproche aux pharisiens et aux docteurs de la Loi de négliger le jugement et l’amour de Dieu, de manquer d’humilité, de se préoccuper beaucoup plus de leur apparence que de leur vie intérieure et de vivre dans un formalisme stérile. Ces reproches ne nous concernent-ils pas  aussi aujourd’hui ?

 

Seigneur Dieu, convertis notre cœur afin que, en nous référent à la Parole de ton Fils en toutes choses, nous vivions constamment dans la vérité, la justice et l’amour (Lc 11, 42-46)

Mardi 21 octobre 2021

Le Christ nous invite à remplir notre cœur d’amour et de bonté. Ainsi, ce que nous dirons ou ferons à l’extérieur, sera le débordement de la pureté intérieure de notre cœur. Ça sera le reflet de la flamme d’amour qui brûle en nous.

 

Seigneur Jésus, toi qui as dit que l’on connaît un arbre par son fruit, donne-nous la grâce d’être vrais et cohérents afin que nous te rendions grâce en agissant selon la volonté de ton Père et en imitant la sincérité de ton amour et de ta bonté (Lc 11, 37-41).